CS:GO et Rainbow Six Siege rejoignent l’aventure Konix !

Si vous suivez l’activité de Konix eSport sur Twitter, vous avez dû vous apercevoir que la structure avait récemment intégré deux nouvelles line up : l’une sur CS:GO, et l’autre sur Rainbow Six Siege. Afin d’en découvrir un peu plus sur ces joueurs et les ambitions des deux équipes, nous avons donc interrogé pour vous des représentants de chaque team : Kyubi pour CS, et Pxb et Ruukay pour R6.

 

Présentation de la team R6 :

Pseudo Prénom Rôle
Pxb Alexis Leader et runner
Ruukay Loïc Capitaine
Eagle Samuel Capitaine et rusher
Prime Victor Joueur et pilier
Nayzz Antoine Joueur et rusher
Anass Anass Joueur remplaçant et pilier

 

Présentation de la team CS :

Pseudo Prénom Rôle
Duulox Kévin Leader et troisième entry
Kyubi Mohamed Lurker
FaB’sZ Fabien Support
ExtaZ Chris Entry fragger
Zdk Daniel AWPer

 

Etiez-vous déjà une team avant d’arriver chez Konix ?

PXB : « Oui, en fait Ruukay et Prime étaient déjà sur Xbox avant (puisque de base on est d’Xbox). Et au moment où la compet’ Major est passée sur PC, on a tous switché, et un ou deux mois après je les ai rejoints, et on a commencé à jouer ensemble. Au fur et à mesure, on a essayé d’aller en ESL. Globalement ça se passait bien, on avait le même style et la même vision du jeu. Maintenant, ça va bientôt faire un an qu’on joue tous les quatre avec Eagle, Ruukay et Prime. Et puis Nayzz et Anass sont arrivés il n’y a pas longtemps, parce qu’il fallait un remplaçant pour Prime qui est parti en Australie en début d’année, et également un cinquième joueur fixe. »

KYUBI : « Alors moi j’avais rejoint la line up CS environ deux semaines avant de rentrer chez Konix ; j’ai été le dernier à rentrer dans l’équipe. En fait, on se lançait sur la ESEA Season (c’est une league qui permet aux équipes peu connues de monter et de passer pro ou semi pro), on avait pas mal de projets, et Konix nous a repérés. A part moi, l’équipe joue depuis environ un an ensemble. »

 

Pourquoi avoir choisi Konix eSport comme structure ?

RUUKAY : « Je pense qu’on a choisi Konix parce que, déjà, c’était une certaine opportunité pour nous de gagner en visibilité. En fait, aujourd’hui on recherche plus dans une structure la visibilité et la médiatisation, et forcément l’acquisition de biens matériels (ou même du financement). On voulait vraiment un endroit où s’installer, qu’ils puissent par exemple nous apporter un manager et un coach ainsi que de la stabilité. On a des objectifs, et on verra bien jusqu’où Konix pourra nous amener ! »

KYUBI : « C’est un peu la même chose que pour la team R6, en fait. On recherchait de l’encadrement, un suivi. Les teams CS se forment et se dissolvent en l’espace de quelques parties, et on espère donc vraiment que Konix pourra nous offrir cette stabilité. Le fait qu’on joue pour une structure, pour une marque, qu’il y ait vraiment un environnement médiatique, on savait que nous ça nous donnerait la volonté et l’ambition de rester soudés. »

 

Pouvez-vous me parler de vos objectifs, à court terme et à long terme ?

RUUKAY : « Alors actuellement, le premier objectif qu’on a, c’est la Gamer Assembly en avril. On avait un objectif en ESL qu’on a plus ou moins atteint, puisqu’on est actuellement top 6 ladder européen. Mais notre objectif principal reste vraiment la GA où on aimerait faire un top 10, voire un top 8. Sachant que tous les professionnels y participeront, pour une première lan, ça serait vraiment parfait pour nous.
Concernant le long terme, pour l’instant, la line up est assez récente, notamment avec l’arrivée des deux nouveaux joueurs. Sur R6, on ne peut pas vraiment avoir de projet à long terme parce que les lans sont assez restreintes et peu nombreuses. Si déjà on arrive à faire un bon résultat lors de la GA, ça sera une qualification directe pour la Challenger League. »

KYUBI : « Nous concernant, on participe à l’ESEA Season, sur laquelle on est à 4 victoires – 5 défaites, il me semble. Sur les 400 équipes, ce sont les 64 premiers qui passent. Actuellement, on est environ quatre-vingt-dixièmes. Donc notre objectif actuel, c’est vraiment de passer dans la league au-dessus.
Après, on souhaite vraiment pouvoir enchaîner les lans cette année. Là, on revient de la Switzer Lan (qui s’est déroulée en Suisse) où on a fait un top 16. Il y avait beaucoup de tops teams suisses, et notre objectif, c’est donc vraiment de poncer les prochaines lans en France, et celles à proximité comme en Belgique.

 

Quelles sont vos attentes vis-à-vis de la scène esport ? Pensez-vous que R6 est suffisamment développé sur la scène ?

PXB : « En fait, elle est suffisamment développée mais dans les autres pays. Il y a juste en France où c’est un peu galère au niveau des lans. Au Brésil par exemple, il y a tout le temps des lans sur R6. En Pologne il me semble que c’est pareil, un peu comme CS en France. Il y a juste R6 où tu vas en avoir trois dans l’année, grand maximum. Et après, tout le reste c’est du online. Ce qu’on aimerait avoir c’est donc plus de lans, en tout cas en France. »
RUUKAY: « En fait c’est un peu un paradoxe ; je crois qu’R6 est l’un des jeux ayant les plus gros cash prize dans l’esport et les stats sont impressionnantes, mais sur la scène en France, rien. Par exemple, le prochain championnat du monde, il y aura un cash prize à 1 million d’euros, mais en France on se retrouve malgré tout avec trois, quatre lans maximum. En fait, si je ne dis pas de bêtise, il me semble qu’Ubisoft ne donne pas les droits de lan à tout le monde. Et du coup, on se retrouve avec peu de lans. »

 

Est-ce que quelque part, le fait qu’il y ait aussi peu de lans n’est pas démotivant pour vous ?

PXB : « Oui et non. C’est triste, parce que du coup tu ne peux pas aller en lan, mais R6 c’est aussi beaucoup en online ; par exemple la Challenger et la Pro League c’est seulement en online (en tout cas en Europe). »
RUUKAY : « C’est vrai que parfois ça nous dégoûte un peu de pas pouvoir faire de lan en France, mais bon après on adore le jeu, et puis on n’est pas bloqués, on essaye de faire nos dents sur l’ESL. Après, je pense qu’il n’était pas prévu que le jeu R6 ait autant de succès, et donc il est progressivement en train de se développer sur la scène esport. Il faut être patient, et je pense que d’ici un an, voire deux, on aura vraiment une grosse scène comme CS avec qui on rivalisera, et on aura plus de lans. »

 

Qu’en est-il de CS et de la scène esport ?

KYUBI : « Alors, c’est très développé, on a vraiment beaucoup de lans. Après, il y a quand même un problème, c’est que des lans en France, il y en a trois ou quatre qui sont vraiment crédibles, le reste ça reste des lans pas intéressantes. Le jeu est moins pris au sérieux en fait, maintenant. Avant, quand on jouait, moi à CSS par exemple, en lan on tombait sur 15 ou 20 teams qui s’étaient entraînées pour y participer; il y avait donc un vrai niveau. Aujourd’hui, les lans sur CS sont moins prises au sérieux : sur 40 équipes, on a environ 35 mix, donc 35 mecs qui sont venus en se disant qu’ils allaient boire un coup, jouer, et puis y’a 5 équipes à côté qui se seront vraiment préparées pour venir à cette lan. Donc c’est ce que je déplore un peu, mais bon. Il faut choisir les lans où on va. »

 

Avez-vous des lans notables à votre actif, que ce soit avant ou depuis votre entrée dans la structure ?

RUUKAY : « Oui, alors on a Eagle qui a participé à la GA d’il y a deux ans sur Xbox, et il a fait top 5 sur R6. Après, en tant que team actuelle, on n’a jamais fait de lan encore.
On aurait aimé avoir des lans avant la GA, même des lans pas très intéressantes, mais il n’y a vraiment rien. On cherche partout, on regarde même parfois un peu dans les petites lans locales mais on ne trouve rien. »

KYUBI : « Alors nous, dans notre team, on a tous un palmarès personnel. Après, on a Zdk qui a vraiment fait beaucoup de lans ; il a participé par exemple à la Dreamhack Tours où il a fait un top 8 élite.
Pour ma part, j’ai fait la Lanex en team mix, on a fait un top 2 amateurs (il y a deux ans je crois).
Depuis Konix, on a fait la SwitzerLAN, et on est en train de préparer une lan pour Colmar (Colmar ESport Show), qui annonce du très lourd. »

 

Est-ce que vous avez un mot pour la fin, un message à faire passer à vos followers et / ou ceux de Konix ?

RUUKAY : « Nous, déjà, on est tous sur Twitch donc n’hésitez pas à nous suivre et à suivre notre progression. On va tout faire également pour obtenir de bons résultats, à commencer par la GA, et essayer de tout faire pour faire progresser la team le plus loin possible ! »

KYUBI : « Alors nous on arrive très fort cette année, avec beaucoup de lans qu’on compte faire, donc il y aura beaucoup d’actualités par rapport à notre line up. Merci beaucoup en tout cas à Konix pour la force qu’ils nous donnent. Et bravo également à la team LoL pour ce qu’ils font parce qu’il envoient du très très lourd ! »

 

Pour retrouver leur actualité, n’hésitez pas à les suivre sur Twitter, et à nous suivre aussi !